Comment trouver un avocat spécialisé?

La notion d’avocat spécialisé

Pour les avocats, le titre de ‘spécialiste’ est protégé et ne peut être utilisé ou revendiqué que par les avocats qui ont reçu l’agrément de leur Ordre.

En pratique, peu d’avocats accomplissent cette démarche malgré qu’un bon nombre d’entre eux ait complété leurs années d’études par un cycle complémentaire de spécialisation dans une matière particulière et dédie sa pratique à cette matière tout au long de leur carrière.

Attention donc de ne pas se fourvoyer : ce n’est pas parce qu’un avocat ne porte pas le titre officiel de spécialiste qu’il n’est pas expert dans une matière. Pour preuve, les avocats les plus renommés et compétents de Belgique qui exercent par exemple également des fonctions de professeur d’université ne sont très souvent pas des ‘spécialistes’ reconnus par leur ordre, malgré une expertise indéniable.

Comment vérifier la compétence d’un avocat ?

Le titre officiel d’avocat ‘spécialisé’ octroyé par l’Ordre des avocats peut être un critère pertinent pour vous aider dans vos recherches. Cela étant, beaucoup d’avocats n’accomplissent pas les formalités requises pour l’obtention de ce titre de sorte que ce critère ne pourra suffire à lui seul.

Déterminer si un avocat est spécialisé ou plutôt expert dans sa matière nécessite de pouvoir décrypter les codes du métier. Comme souvent lorsqu’il n’existe pas de réelle norme organisée et généralisée, il faudra procéder par faisceau d’indices pour autant que l’information soit accessible, ce qui en pratique pose souvent problème.

Car en effet, un expert sera reconnaissable par une spécialisation universitaire, par ses activités scientifiques, par sa participation à des comités de travail, par des mandats universitaires, par ses années de pratique dans une matière, par l’avis de ses clients, etc.

Il reste que certaines de ces informations sont confidentielles, d’autres indisponibles ou éparses et cela rend la tâche ardue.

La solution ? Une notation objective et fiable des avocats et le partage d’expériences clients

Cette opacité, qu’elle soit volontaire ou non, suscite un réel problème d’accès à l’avocat et participe à l’idée que ce manque de transparence serait ‘organisé’ par la profession. Ce serait aller trop vite en besogne car l’avocature est tenue par des règles déontologiques qui obligent les avocats à garder confidentielles leurs informations, à ne pas pouvoir révéler le nom de leur client, etc.

C’est la raison pour laquelle une solution innovante était nécessaire. uLaw a dès lors élaboré un algorithme unique qui permet d’obtenir une notation fiable des profils juridiques. uLaw rassemble les différentes données objectives et confidentielles propres à l’avocat pour en dériver une note, agrémentée par l’avis des utilisateurs clients de la plateforme. Cette note ‘composite’ assure non seulement une visibilité sur la compétence technique de l’avocat, appréciée par uLaw, mais également quant à sa compétence humaine, commerciale, qui est évaluée par ses anciens clients.